ONMA MENUMenu

MICHEL LE BEL (FERME LE BEL)

Outaouais

La Pêche

Joanne et Michel Le Bel

Catégorie bronze - Édition 2018

PhotoPhotoPhoto

Des veaux d’embouche doucement sevrés, hybrides parfaits entre une mère angus noire et un père charolais ou simmental : voilà le produit fini de la Ferme Le Bel. Les propriétaires sont fiers que le taux de mortalité à long terme ne dépasse pas 4 % chez les veaux. Voilà qui témoigne des bonnes pratiques de bien-être animal implantées par cet ancien policier, cette enseignante à la retraite et leur fils, qui s’apprête à prendre la relève de l’élevage. Un soin particulier a été apporté à la protection des bêtes contre le vent, comme à la qualité de la litière et des fourrages. Tout est produit sur place, sans pesticides ni engrais chimiques, sur les 530 acres de l’exploitation, qui envisage une certification bio. À terme, la gestion intensive des pâturages intégrera la rotation des cultures et le renouvellement des prairies. Le cheptel devrait atteindre 70 têtes d’ici 5 ans.